Lundi, décembre 7, 2020

Aujourd’hui, la vérificatrice générale a publié un rapport de vérification de l’optimisation des ressources de la Commission des alcools et des jeux de l’Ontario (CAJO). Ce rapport indique des points importants à améliorer. La CAJO s’est toujours donné comme mission de s’améliorer. Elle travaillera donc en étroite collaboration avec le gouvernement de l’Ontario et les secteurs réglementés pour donner suite à bon nombre des recommandations formulées dans le rapport.

De cette façon, la CAJO continuera d’œuvrer à la prestation de services de réglementation fiables et efficaces dans l’intérêt public. Cette démarche d’amélioration continue s’appuiera sur les principes établis par la CAJO, lesquels constituent le fondement de son processus de planification stratégique :

  • Être un organisme de régulation moderne en adoptant des stratégies de réglementation fondées sur des données probantes et axées sur les risques, les résultats et l’amélioration de la conformité.
  • Offrir un excellent service aux secteurs réglementés en allégeant le fardeau réglementaire, en encourageant l’innovation, en accroissant les choix offerts aux clients et en adoptant une méthode de prestation axée sur le client et adaptée aux besoins de l’industrie.
  • Donner la priorité aux personnes en entretenant des relations fondées sur la transparence et la confiance, que ce soit avec les titulaires de licences, les personnes et les entreprises inscrites, les clients et les participants des secteurs ou son propre personnel.

La CAJO souscrit entièrement à l’intention sur l’optimisation des ressources de ces vérifications et comprend qu’elles servent à jeter un regard externe objectif sur les programmes gouvernementaux et à veiller à ce que l’intérêt public soit servi. Bien que toutes les occasions notées d’optimiser la valeur et l’efficacité soient évaluées de près, certaines des recommandations inciteraient la CAJO à revenir à une approche obsolète de la réglementation, ce qui augmenterait le fardeau réglementaire et les coûts pour les secteurs. La CAJO s’engage à trouver des solutions appropriées qui répondraient aux préoccupations soulevées sans s’écarter d’une approche réglementaire moderne. Nous regrettons également que la vérificatrice générale ait formulé ces recommandations sans prendre en compte les nombreuses réalisations de la CAJO en ce qui concerne la surveillance de nouveaux secteurs, l’amélioration des services, l’allègement du fardeau réglementaire, l’accroissement de la mobilisation et de la collaboration des secteurs et, plus récemment, l’offre d’une aide rapide et importante aux secteurs en réponse à la pandémie.

Néanmoins, la CAJO s’engage à traiter les recommandations du rapport comme une priorité. Tout ce que fait la Commission au nom de la population ontarienne est motivé par sa volonté d’assurer une réglementation efficace et de servir l’intérêt public. La CAJO est fière de la solide réputation qu’elle a acquise auprès du gouvernement et des entreprises grâce à son travail acharné, à son dévouement et à son esprit de partenariat. Le rapport de la vérificatrice générale représente pour la CAJO une autre occasion de s’améliorer.

Cette page était-elle utile?

Aidez-nous à améliorer le site Web de la CAJO en répondant à ce sondage.