Mercredi, février 24, 2021

La Commission des alcools et des jeux de l’Ontario (AGCO) a été informée que trois autres chevaux ont été testés positifs à la gourme cette semaine dans l’écurie affectée au centre d’entraînement Shamrock. Les restrictions restent en vigueur.

En outre, deux autres chevaux standardbred déchargés en Ontario ont été identifiés comme étant expédiés avec le cheval qui avait été testé positif au centre d’entraînement Shamrock. La CAJO comprend que ces chevaux ont été isolés des autres chevaux dès leur arrivée mais, par mesure de prudence, a rendu ces chevaux inadmissibles jusqu’à ce qu’ils aient confirmé des tests négatifs.

La CAJO a constaté que les chevaux standardbred de l’hippodrome Red Shores de l’Île-du-Prince-Édouard have ont été testés positifs pour la gourme.

La gourme est une infection très contagieuse et grave des chevaux et autres équidés, causée par la bactérie Streptococcus equi.

En outre, le 18 février 2021, le ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario a signalé deux cas confirmés de myéloencéphalopathie à virus de l’herpès équin causée par l’herpèsvirus-1 équin (HVE-1) dans les municipalités régionales de Peel et Niagara, en Ontario. La CAJO rappelle aux participants de l’industrie de faire preuve d’une extrême prudence lorsqu’ils envisagent d’amener de nouveaux chevaux dans une installation. Il est recommandé aux éleveurs de chevaux de mettre en œuvre le plus haut niveau de mesures de biosécurité s’ils font venir des chevaux d’un établissement ayant été touché ou associé à une épidémie récente ou active de maladie infectieuse. L’HVE-1 et la gourme sont des maladies infectieuses très contagieuses qui peuvent provoquer des maladies importantes et même la mort de chevaux, et peuvent causer des difficultés économiques prolongées pour les participants et l’industrie. La CAJO recommande aux participants du secteur de consulter leur vétérinaire autorisé de la CAJO sur ces questions.

Il est rappelé aux éleveurs de chevaux de rester vigilants et de mettre en place des mesures de biosécurité appropriées. Ils doivent consulter leur vétérinaire pour des conseils.

La CAJO surveillera ces situations et toute évolution ultérieure sera signalée.

Pour plus d’information

Professionnels du cheval :
Dr Pamela Chesterfield
Responsable des services vétérinaires
519-551-1037

Dr Adam Chambers
Chef des services vétérinaires
289-237-3922

Renseignements pour les médias :
416-326-3202
media@agco.ca

 

Cette page était-elle utile?

Aidez-nous à améliorer le site Web de la CAJO en répondant à ce sondage.