Vendredi, janvier 15, 2021

Début décembre 2020, la Commission des alcools et des jeux de l’Ontario (CAJO) a été informée qu’un cheval de race standardbred qui avait voyagé depuis l’Île-du-Prince-Édouard avait été testé positif à la gourme. Le cheval est maintenant en isolement dans une ferme à Princeton, en Ontario. Il y avait trois autres chevaux dans la même remorque.

Des trois, un cheval de selle non coureur a été déchargé dans une ferme du Québec, et le deuxième cheval a été déchargé au centre d’entraînement First Line et immédiatement mis en isolement. Ce cheval n’était pas considéré comme présentant aucun risque pour les autres chevaux.

Le troisième cheval a été déchargé au centre d’entraînement de Tomiko près de Campbellville, en Ontario, à proximité de 12 autres chevaux. Par conséquent, la CAJO a exigé que tous les entraîneurs ayant des chevaux dans cette écurie demandent à leurs vétérinaires de créer un plan de test et de le soumettre à l’AGCO.

Ce régime de dépistage est maintenant terminé, car le dernier cheval ayant eu un test positif précédent a maintenant été testé négatif. Cela signifie qu’il n’y a plus de chevaux en isolement au centre d’entraînement de Tomiko. À la reprise des courses, tous les chevaux du centre seront autorisés à courir / se qualifier.

La gourme est une infection très contagieuse et grave des chevaux et autres équidés, causée par la bactérie Streptococcus equi. Le risque zéro n’existe pas. On le trouve chez les chevaux de course, y compris ceux qui ne sont pas exposés aux cas positifs connus.

Ce cas rappelle à tous les éleveurs de chevaux de rester vigilants et de mettre en place des mesures de biosécurité appropriées, et de consulter leurs vétérinaires pour obtenir des conseils.

Pour plus d’informations

Professionnels du cheval :

Dr. Adam Chambers
Chef, services vétérinaires
289-237-3922

Renseignements pour les médias :

media@agco.ca

 RESSOURCES SUPPLÉMENTAIRES

Cette page était-elle utile?

Aidez-nous à améliorer le site Web de la CAJO en répondant à ce sondage.