Vendredi, juin 25, 2021

Le 1er juin 2021, la CAJO a mis en œuvre la recommandation de l’Agence canadienne du pari mutuel (ACPM) d’abaisser les seuils pour le dioxyde de carbone total (TCO2).

Les seuils pour le TCO2 ont été abaissés de 37mmol/L à 36mmol/L, et de 39mmol/L à 38mmol/L pour les chevaux enregistrés dans le programme de lutte contre l’hémorragie pulmonaire induite par l’effort (LHPIE).

Le dioxyde de carbone (CO2) est présent naturellement dans le sang des chevaux à des concentrations variables. Ce niveau naturel peut se situer entre 26/27mmol/L et 31/32mmol/L. Un niveau élevé de TCO2 est un indicateur de l’utilisation d’agents alcalinisants, qui peuvent compromettre le bien-être du cheval lorsqu’ils sont administrés en excès, et l’intégrité des courses en améliorant artificiellement les performances du cheval.

L’abaissement des seuils contribuera à renforcer le bien-être des chevaux, à améliorer la perception du public et à préserver l’intégrité des courses.

La CAJO soutient l’abaissement des niveaux et compte sur l’ACPM, qui est responsable de l’établissement des protocoles de test et de la vérification du programme TCO2 en Ontario et dans tout le pays, pour effectuer cette recherche et fournir des conseils.

L’abaissement des seuils a pour but d’uniformiser les règles du jeu pour les personnes qui respectent les Règles des courses, qui comprennent une interdiction le jour de la course de l’utilisation excessive d’agents alcalinisants et de toute autre drogue, médicament ou substance, qui est entrée en vigueur en avril 2019.

La CAJO est d’accord avec l’ACPM pour dire que l’abaissement du niveau de TCO2 est une étape importante pour accroître l’intégrité du sport.

La CAJO a mis à jour les règles impactées afin d’améliorer l’efficacité du programme TCO2 et de préciser que lorsqu’un échantillon n’est pas prélevé, le cheval peut être retiré à la discrétion des officiels des courses.

Le règlement a également été mis à jour pour refléter l’interdiction de la médication le jour de la course, qui interdit l’administration de médicaments, de drogues et de substances à tout cheval à partir de 24 heures avant l’heure du départ de la première course du jour où il doit courir.

Les révisions des règles liées à ce qui précède sont décrites dans le Bulletin d’information - Révision des Règles sur les courses pour abaisser les seuils de TCO2 à partir du 1er juin 2021

Comme pour tous les changements de règles, la CAJO continuera à surveiller l’efficacité et l’équité de ce changement.

Pour les questions relatives aux modifications des règles, voir la liste des personnes à contacter le jour de la course.

Cette page était-elle utile?

Aidez-nous à améliorer le site Web de la CAJO en répondant à ce sondage.