Mardi, juin 1, 2021

Le décret du gouvernement de l’Ontario de rester à la maison est en place au moins jusqu’au 2 juin 2021, avec le potentiel de reprise de la course le 14 juin 2021.

En prévision de la reprise éventuelle des courses à l’expiration du décret, les révisions suivantes ont été apportées aux Règles sur les courses de chevaux standardbred.

Conformément à l’article 2 de la Loi de 2015 sur les licences de courses de chevaux et aux Règles sur les courses et directives, à compter d’aujourd’hui, le registrateur a modifié temporairement un certain nombre de règles afin de tenir compte de la reprise des courses et d’alléger le fardeau de l’industrie, tout en assurant le bien-être des athlètes équins et humains et des autres participants aux courses. De plus, à compter de la reprise des courses, le registrateur a retiré la révision temporaire apportée le 16 avril 2021 à la règle de réclamation 15.09 (a).

La CAJO surveillera de près les impacts de ces changements temporaires afin de déterminer combien de temps ces mesures seront en vigueur et de s’assurer qu’elles atteignent les résultats souhaités. La CAJO fera preuve de souplesse dans le cas où l’une des mesures identifiées nécessiterait d’autres modifications afin de préserver la santé et la sécurité des participants aux courses de chevaux et des chevaux de course.

Pour rappel, les modifications temporaires figurant dans les avis sectoriels suivants restent en vigueur jusqu’à nouvel ordre :

Résumé des changements

Règles d’admissibilité et de qualification des chevaux

Une modification a été apportée pour réduire le nombre de chevaux requis pour se qualifier. Tout cheval dont la ligne sans réserve au tableau entre le 16 février et jusqu’au 2 avril 2021 ne sera pas tenu de se qualifier lors de la reprise des courses, à condition que le cheval participe aux courses dans les 60 premiers jours suivant la reprise des courses. Pendant que la règle temporaire est en vigueur, le nombre de jours pendant lesquels un cheval doit avoir une ligne sans réserve pour être inscrit à une course passera de 45 jours francs à 60 jours francs. En outre, un cheval peut entrer ou sortir d’une épreuve de qualification tout en participant à une course ordinaire, à condition que son départ précédent ait été effectué sur une ligne sans réserve au tableau dans les 60 jours francs, ou durant la période de temps approuvée.

À titre d’exemple, et pour plus de clarté :

  • out cheval qui était en course et admissible aux courses pendant cette période sera admissible lorsque les courses reprendront, à condition qu’il s’inscrive dans les 60 jours francs. Par exemple, si les courses reprennent le 14 juin 2021, les chevaux peuvent être inscrits jusqu’au 13 août 2021 inclusivement.
  • Tout cheval qui était sur la liste des juges pour sa performance lors de l’arrêt des courses le 2 avril 2021 restera sur la liste des juges et devra se qualifier.
  • Tout cheval qui a été sur la liste des juges pendant deux pauses consécutives doit se qualifier.

Pour les courses comportant des sommes ajoutées au cours des 60 premiers jours de course, les trois dernières lignes seront utilisées sur un cheval, qu’elles aient eu lieu entre le 16 février 2021 et le 2 avril 2021 ou lorsque les courses reprendront.

À titre d’exemple, et pour plus de clarté :

Inscription le ou avant le 14 juin 2021 :

  • Les trois dernières lignes au tableau seront utilisées pour déterminer si un cheval est admissible à une course comportant des sommes ajoutées, que la ligne se soit produite entre le 16 février 2021 et le 2 avril 2021, ou jusqu’à la date actuelle où le cheval est inscrit.

Inscription après le 13 août 2021 :

  • Les trois dernières lignes au tableau dans les 60 jours francs suivant la date d’inscription seront utilisées pour déterminer si un cheval est admissible à une course comportant des sommes ajoutées.

Règles touchées :

11.01.02(f) Un cheval ne peut être déclaré apte à courir dans un hippodrome que si : Pas plus de 45 jours francs avant l’heure de clôture des déclarations, entre le 16 février 2021 et le 2 avril 2021, le cheval a bénéficié d’une ligne au tableau sans réserve de performance antérieure lors d’une course comportant une bourse, d’une course de qualification ou d’une course de formation tenue durant une réunion prolongée.

12.03 n cheval qui ne présente pas de ligne au tableau à l’allure choisie lors des six derniers départs ou qui ne présente pas de ligne au tableau au cours des soixante (60) derniers jours 45 derniers jours francs doit participer à une course de qualification.

11.02.01 i un cheval respecte les conditions de la règle 11.01.01 et 11.01.02, il sera considéré comme qualifié et admissible à être inscrit aux courses d’un événement comportant des sommes ajoutées, pourvu que l’une de ses trois dernières lignes au tableau soit une ligne sans réserve lors d’une course comportant une bourse, d’une course de qualification ou d’une course-école, au maximum soixante (60) quarante-cinq (45) jours francs avant la fermeture des inscriptions, et son temps individuel dans cette ligne sans réserve au tableau respecte les normes suivantes quant à l’âge et à la longueur de la piste où il a couru ou s’est qualifié, après que les juges aient accordé les décharges appropriées compte tenu des conditions de la piste ce jour-là.

Dates préférentielles pour se qualifier :

Les associations auront le pouvoir discrétionnaire d’attribuer une préférence dans les courses de qualification pour les chevaux qui n’ont pas de ligne sans réserve au tableau entre le 16 février 2021 au 2 avril 2021, sauf si les juges en décident autrement, conformément à la règle 17.10 (h).

Règle touchée :

17.10 Les chevaux au départ et ceux qui sont également admissibles aux courses ordinaires seront tirés au sort à partir des chevaux déclarés au départ, sauf dans le cas des exceptions suivantes :

  1. La première préférence sera accordée à un cheval qui est hébergé dans une écurie au Canada le jour du tirage et qui demeure au Canada jusqu’à ce que la course soit disputée.
  2. La seconde préférence sera accordée en fonction du dernier départ prévu d’un cheval dans une course avec bourse, autre que les courses désignées comme courses-écoles, à l’allure pour laquelle il est déclaré.

Les associations ont toute latitude pour donner la préférence aux chevaux qui n’ont pas de ligne sans réserve depuis le 16 février 2021.

Le bien-être des chevaux :

La CAJO surveillera de près le bien-être des chevaux pour s’assurer qu’il n’y a pas de conséquences involontaires associées à la levée des exigences de qualification, et des pénalités continueront de s’appliquer à tout entraîneur qui fait courir un cheval inapte, à la discrétion des officiels des courses.

À cette fin, les modifications ci-dessus ne sont pas destinées à avoir un impact sur la règle 26.13 : Un entraîneur ne doit pas placer un cheval au départ ou permettre à un cheval sous sa garde de participer à une course s’il sait ou si, en faisant preuve d’une attention raisonnable, il vient à prendre conscience ou a des raisons de croire que le cheval n’est pas en bonne condition physique pour courir. Lorsqu’un entraîneur pense qu’un cheval n’est pas physiquement apte à courir, il lui incombe de le faire examiner par un vétérinaire, de demander à ce dernier de certifier que le cheval est inapte à courir et de présenter cette certification au vétérinaire de la Commission ou au vétérinaire officiel.

Réclamation de la règle 15.09 (a) :

Le 16 avril 2021, le registrateur a temporairement supprimé la règle 15.09(a) qui exigeait que les chevaux réclamés en Ontario ne fassent des courses que dans les hippodromes de la province pendant 60 jours après avoir été réclamés, sous peine d’une sanction pécuniaire ou d’une suspension.

Cette révision temporaire des règles était une réponse aux demandes de l’industrie, et visait à offrir une plus grande souplesse aux propriétaires de chevaux de course pendant la fermeture de la province, qui a débuté le 16 avril 2021.

La révision temporaire de la règle est retirée immédiatement et la règle 15.09 (a) est de nouveau en vigueur.

15.09(a) Un cheval réclamé, peu importe sa propriété, doit courir seulement sur une ou des pistes de la province de l’Ontario pour les 60 jours suivants, sauf si le cheval a été sélectionné pour participer à une course comportant des sommes ajoutées avant sa réclamation. Toute personne qui enfreint cette règle est passible d’une suspension ou d’une sanction pécuniaire de 10 % du prix de réclamation ou de 100 % de la bourse pour chaque course, selon le montant le plus élevé, et le cheval peut être suspendu. Un réclamant est considéré comme ayant enfreint la présente règle, s’il fait courir le cheval dans une course autre qu’une course à réclamer et si le cheval participe à des courses à l’extérieur de la province de l’Ontario dans les 60 jours de sa réclamation.

Cette page était-elle utile?

Aidez-nous à améliorer le site Web de la CAJO en répondant à ce sondage.