Le 29 mars 2019 

La Commission des alcools et des jeux de l’Ontario (CAJO) met en place une interdiction de médicaments les jours de course, qui entrera en vigueur le 19 avril 2019 et qui proscrira l’administration de médicaments, de drogues et d’autres substances à un cheval inscrit à une course 24 heures avant l’heure de départ de la première course ledit jour. Dans le cas des chevaux de race Standardbred, l’interdiction s’applique également aux courses de qualification. Cette règle fondée sur des normes est essentielle à la protection des chevaux, des participants et des parieurs ainsi qu’à l’intégrité des courses.

Les modifications apportées aux règles, dont l’interdiction de contact entre les chevaux inscrits à une course et les vétérinaires dans les 24 heures précédant la course, sauf en cas d’urgence, se trouvent dans les directives : Standardbred | Thoroughbred

DÉCLARATION DE PRINCIPES

Il est dans l’intérêt des participants, des parieurs, du grand public et des chevaux eux-mêmes que ceux-ci courent sans l’utilisation de médicaments (autres que le furosémide pour les chevaux dûment inscrits au Programme de lutte contre l’hémorragie pulmonaire induite par l’effort de l’Ontario).

L’ENJEU

Les médicaments administrés dans les 24 heures précédant une course ont entraîné des effets indésirables sur la santé des chevaux de course. En effet, l’administration de médicaments les jours de course risque de masquer les problèmes physiques ou comportementaux d’un cheval ou de modifier sa performance. Ces médicaments peuvent présenter des risques pour la santé des chevaux et pour les participants pendant un entraînement ou une course. Les parieurs et le grand public ignorent les particularités des médicaments.

Avec cette règle fondée sur des normes, l’Ontario emboîte le pas à d’autres autorités en matière de course aux États‑Unis, en Europe, en Asie et en Australie. Par exemple, aux États‑Unis, 28 des 33 États où le pari mutuel est autorisé ont mis en place une telle interdiction de médicaments les jours de course.

RÉPERCUSSIONS

La nouvelle règle fondée sur des normes favorisera la santé et la sécurité des chevaux ainsi que la sécurité des participants pendant l’entraînement des chevaux et pendant les courses. Conformément à la règle fondée sur des normes, la période visée par l’interdiction commence 24 heures avant l’heure de départ de la première course le jour où le cheval doit courir. Cette règle ne vise pas à interdire l’eau et les aliments normaux non médicamenteux, ni les shampoings et produits topiques non médicamenteux.

MISE EN ŒUVRE

La CAJO fera connaître la règle fondée sur des normes à l’industrie des courses de chevaux par les moyens suivants :

  • un volet informatif, à savoir des avis à l’industrie et des bulletins d’information;

  • des réunions de paddock;

  • des séances de formation pour les entraîneurs, les palefreniers et les valets d’écurie à chaque hippodrome, qui seront offertes par des officiels de courses de la CAJO et

  • des vétérinaires de la Commission;

  • des articles dans le bulletin Info Courses de chevaux;

  • des messages sur Twitter;

  • des nouvelles sur le site Web.

Pour en savoir plus, vous pouvez communiquer avec l’un des officiels de courses en service : https://www.agco.ca/fr/cajo-en-bref/nous-joindre/horaire-des-officiels-de-courses.

Secteur d’activité: 
Number: 
70