18 juin 2020

La Commission des alcools et des jeux de l’Ontario (CAJO) ajoute une règle à l’annexe sur les quarter horse dans les Règles sur les courses de chevaux thoroughbred.

À partir de maintenant, les chevaux qui retardent l’ouverture de la barrière de départ en raison de leur licou de barrière peuvent être considérés comme partants, selon la décision des officiels des courses de la CAJO. En tant que partants, ces chevaux sont considérés comme ayant une part dans les bourses, et il n’est pas nécessaire de rembourser les paris placés sur ce cheval.

Les licous de barrière sont utilisés à la discrétion de l’entraîneur de chaque cheval. Lorsqu’un licou de barrière est utilisé, l’ouverture de la porte individuelle du cheval peut être retardée si le cheval tente de basculer au moment de l’ouverture des portes. Avec ce changement de règle, ce retard n’aura plus pour conséquence que le cheval sera considéré comme un cheval non partant.

Ce changement a été effectué en consultation avec des représentants de l’hippodrome d’Ajax Downs et de la société Quarter Racing Owners of Ontario, Inc. et s’aligne sur les autres territoires de compétence nord-américains de quarter horse.

Les entraîneurs sont tenus de déclarer leur décision d’utiliser un licou de barrière au moment de l’inscription et les associations publieront cette information dans le programme officiel.

Nouvelle règle :

QH 6.46 Si le départ d’un cheval est compromis en raison de l’utilisation d’un licou de barrière, il peut toujours être considéré comme partant. Toute personne effectuant une inscription doit déclarer l’utilisation d’un licou de barrière au moment de l’inscription. L’utilisation d’un licou de barrière doit être mentionnée dans le programme officiel.

Secteur d’activité: 
Number: 
85
Document number: 
85

Cette page était-elle utile?

Aidez-nous à améliorer le site Web de la CAJO en répondant à ce sondage.