La CAJO est en train d’évaluer les deux approches existantes en matière d’arbitrage d’interférences durant une course, qui sont actuellement utilisées dans les territoires de course de chevaux partout dans le monde. Cette évaluation comprend un processus de consultation visant à obtenir les commentaires de l’industrie des courses de chevaux de l’Ontario et des intervenants connexes dans les trois races (standardbred, pur-sang, quarterhorse), ainsi que du public.

Les commentaires fournis à la CAJO sur les différents systèmes de classification des interférences utilisées à l’échelle mondiale, et toute incidence si l’Ontario devait modifier son approche réglementaire en matière d’interférence, contribueront à éclairer les changements futurs à l’arbitrage d’interférences en Ontario.

 

Pour soumettre vos commentaires

Veuillez soumettre votre soumission écrite directement à la CAJO au plus tard le 20 janvier 2020, de l’une des façons suivantes :

Pour ceux qui n’utilisent pas le sondage en ligne, veuillez soumettre votre réponse à l’attention du Bureau des stratégies pour la participation des intervenants de la CAJO par :

  • Courriel : connect@agco.ca
  • Télécopieur : 416-326-8054
  • Courrier :
    Commission des alcools et des jeux de l’Ontario
    90, avenue Sheppard Est, bureau 200
    Toronto, Ontario M2N 0A4

Cette étape de la consultation consiste en une sollicitation d’observations écrites en réponse à une série de questions sur des sujets qui relèvent d’arbitrage en matière d’interférence. Après la fin de la période de consultation écrite, l’AGCO tiendra un nombre limité de réunions en personne ou par téléconférence avec les intervenants intéressés pour discuter des commentaires et des observations reçus.

Les commentaires reçus dans le cadre de cette consultation ne seront pas rendus publics, sauf si la Loi sur l’accès à l’information et la protection de la vie privée l’exige. Veuillez noter, toutefois, que la CAJO a l’intention de publier un rapport de conclusions, qui regroupe de manière anonyme les commentaires reçus pendant la consultation.

 

Liens vidéo

Pour vous aider dans votre soumission, cette consultation comprend des liens vers plusieurs vidéos accessibles au public qui nécessitent un accès Internet pour être visionnées. Si vous avez choisi de ne pas utiliser le sondage en ligne, voici les liens vers les vidéos :

 

Aperçu du sujet de la consultation

Il existe actuellement deux approches différentes pour juger de l’interférence qui sont utilisées dans les territoires de course de chevaux à travers le monde : Catégorie 1 et Catégorie 2.

Catégorie 1

La catégorie 1 stipule que les juges et les commissaires ne peuvent disqualifier un cheval que s’il a amélioré sa position à l’arrivée en raison de cette interférence ou en cas de conduite dangereuse.

Catégorie 2

L’approche de catégorie 2 donne aux juges et aux commissaires le pouvoir de disqualifier un cheval si, à leur avis, il a gêné un autre cheval (que l’interférence soit accidentelle, volontaire ou due à une conduite imprudente).

Dans les courses de pur-sang, la catégorie 2 est utilisée exclusivement en Amérique du Nord, et la catégorie 1 est utilisée dans tous les autres territoires. Plusieurs pays sont passés de la catégorie 2 à la catégorie 1 au cours de la dernière décennie, dont la France et l’Allemagne, qui sont passés en dernier lieu à la catégorie 1 en 2018.

Dans les courses de standardbred, plusieurs territoires ont indiqué qu’ils envisagent de passer de la catégorie 2 à la catégorie 1, mais la majorité d’entre eux demeurent dans la catégorie 2, à l’exception de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande qui sont de catégorie 1.

Les courses de quarterhorse se déroulent principalement en Amérique du Nord et suivent l’approche de la catégorie 2. A notre connaissance, le passage à la catégorie 1 n’a pas été abordé dans les courses de quarterhorse.

Cette page était-elle utile?

Aidez-nous à améliorer le site Web de la CAJO en répondant à ce sondage.