La CAJO continue de miser sur la collaboration et la mobilisation dans tous les secteurs qu’elle réglemente pour mieux comprendre le point de vue des intervenants, voir comment elle pourrait être plus efficace et rentable, et collaborer avec d’autres organismes pour améliorer la réglementation.

La Commission travaille à bonifier sa boîte à outils de mobilisation afin de connaître l’avis des divers intervenants de son réseau sur les questions qui les préoccupent. Elle compte parmi ces outils une plateforme numérique de mobilisation des intervenants qui lui permet de communiquer avec ces derniers et la population ontarienne en général à l’aide de mécanismes novateurs et accessibles. Pendant la pandémie de COVID‑19, cet outil a permis à la CAJO de poursuivre ses consultations à grande échelle et ses efforts de mobilisation en ligne plutôt qu’en personne pour respecter la distanciation physique. Grâce à ses outils et programmes numériques, la CAJO répond à son engagement d’accorder la priorité au numérique, d’être axée sur le client et ses besoins ainsi que de soutenir l’innovation et d’accroître les choix offerts aux consommateurs.

En plus de continuer d’organiser et de mener des activités de mobilisation des intervenants dans tous les secteurs qu’elle réglemente, la CAJO participe toujours activement aux événements des associations d’intervenants et de l’industrie pour favoriser un dialogue.

La Commission a toujours à cœur d’établir et de maintenir des partenariats avec les organismes d’application des lois de l’Ontario, que ce soit par la communication régulière avec les membres de la Police provinciale en détachement à la CAJO, par des séances et des documents d’information sur l’application des lois à l’intention des agents de police de première ligne, ou encore par l’échange de renseignements. En ce qui concerne ce dernier point, la CAJO continue de collaborer avec les services de police régionaux et municipaux au programme « Dernier verre » et œuvre au développement d’un programme pilote d’automatisation de l’échange de renseignements.

Au pays, la CAJO est membre de l’Association of Liquor Licensing Authorities of Canada et de la Canadian Association of Gaming Regulatory Agencies et confère régulièrement avec des organismes canadiens et étrangers sur la réglementation du cannabis. À l’étranger, la CAJO est toujours un membre très respecté de l’International Association of Gaming Regulators et de la North American Gaming Regulators Association.

Toujours à l’étranger, la CAJO est également membre de l’Association of Racing Commissioners International, l’organisation-cadre des organismes de réglementation officiels qui établit les normes internationales pour la réglementation des courses de chevaux.

La CAJO continuera de mettre à profit ses relations et d’en établir de nouvelles de façon proactive avec d’autres organismes de réglementation pour favoriser la collaboration, l’échange de renseignements et l’amélioration des processus de diligence raisonnable. Pour ce faire, elle utilisera et consolidera les protocoles d’entente en place en plus de conclure de nouvelles ententes.  

La CAJO continuera de maintenir, d’entretenir et de forger des relations et des partenariats de manière stratégique avec des tiers en Ontario, ailleurs au pays ainsi qu’à l’étranger.

Cette page était-elle utile?

Aidez-nous à améliorer le site Web de la CAJO en répondant à ce sondage.