La CAJO s’est engagée à être un organisme de réglementation moderne en assurant le respect des normes les plus strictes en matière de santé et de sécurité des chevaux et des humains et de responsabilisation dans l’ensemble de l’industrie.  

Le mandat de la CAJO, en ce qui touche les courses de chevaux en Ontario, est de favoriser l’équité, l’intégrité et la sécurité du sport, tout en renforçant la confiance du public, en allégeant le fardeau administratif et en modernisant la réglementation des courses de chevaux en vue d’appuyer les efforts soutenus du gouvernement pour préserver leur viabilité économique.

L’évaluation continue des règles sur les courses concernant les drogues équines et le bien‑être des chevaux permet à la CAJO de maintenir l’intégrité du sport et d’assurer une protection maximale aux chevaux, aux jockeys et aux conducteurs.

Au printemps 2016, la CAJO a lancé Aller de l’avant : la réglementation des courses de chevaux en Ontario. Le projet visait à préparer et à mettre en œuvre une réforme des dispositions réglementaires régissant les courses de chevaux.

La CAJO a activement consulté l’industrie des courses de chevaux en sollicitant des observations sur un document de consultation et en mettant sur pied plusieurs groupes de travail au sein de l’industrie. Le Groupe de travail sur la santé et la sécurité a fourni des conseils précieux à la CAJO sur les améliorations possibles concernant la façon dont les questions de santé et de sécurité des chevaux athlètes et des participants sont résolues dans l’industrie. Il a également relevé des occasions pour l’industrie d’agir collectivement sur diverses questions essentielles. Le Groupe de travail sur le Programme de contrôle anti-dopage des chevaux a joué un rôle important en proposant à la CAJO des façons judicieuses d’améliorer le processus de contrôle anti-dopage des chevaux, y compris le barème de pénalités, afin de favoriser et de maintenir l’intégrité du sport.

Grâce à ce travail, la CAJO a mis en œuvre de nouvelles initiatives liées à la santé et à la sécurité, y compris :

  • des lignes directrices révisées sur les pénalités pour avoir stimulé de façon inappropriée un cheval;
  • une norme relative à la température pour appliquer des mesures de sécurité supplémentaires les jours de course lorsqu’une chaleur extrême ou un grand froid sont un facteur;
  • la simplification du processus relatif aux tests de dépistage de drogues positifs;
  • des modifications aux règles ayant trait à l’utilisation des machines à ondes de choc et des appareils à gaz artériels.

La CAJO continue d’explorer certaines initiatives visant à protéger le bien‑être des chevaux et celui des participants, deux éléments qui, selon les études, sont intrinsèquement liés. La première de ces initiatives a été mise en œuvre en avril 2019.

  1. Interdiction de médicaments les jours de course | Entrée en vigueur le 19 avril 2019

Les données montrent qu’il est dans l’intérêt des chevaux, des participants, des parieurs et du grand public que les chevaux courent sans l’utilisation de médicaments. À cette fin, une interdiction de médicaments les jours de course proscrit l’administration de médicaments, de drogues et de substances à un cheval inscrit à une course, 24 heures avant l’heure de départ de la première course ledit jour. Cette interdiction ne s’applique pas au furosémide pour les chevaux dûment inscrits au Programme de lutte contre l’hémorragie pulmonaire induite par l’effort de l’Ontario.

-Bulletin d’information no 70 – Interdiction de médicaments les jours de course : Mise en place d’une règle fondée sur des normes

  1. Règles révisées en matière de réclamation | Entrées en vigueur le 20 avril 2019

La CAJO a élargi les règles afin de permettre à ses officiels de courses d’invalider les réclamations lorsqu’un cheval meurt pendant une course à réclamer ou lorsqu’un cheval doit se faire euthanasier sur la piste de course après une course à réclamer.

L’adoption de règles pour invalider les réclamations dans ces situations tragiques vise à favoriser la santé et la sécurité des chevaux de course et des participants ainsi que l’intégrité des courses.

-Bulletin d’information no 69 – Modifications aux règles en matière de réclamation

  1. Mise en place d’un protocole à suivre en cas de commotion cérébrale | Protocole entré en vigueur le 20 avril 2019

La CAJO a commencé la mise à l’essai d’un protocole à suivre en cas de commotion cérébrale dans les hippodromes pour chevaux de race Thoroughbred de l’Ontario. Le protocole vise à garantir que les jockeys ayant reçu un diagnostic de commotion cérébrale d’un professionnel de la santé qualifié ne participent pas aux courses.

Veiller à ce que les jockeys ne participent pas aux courses alors qu’ils souffrent des effets d’une commotion cérébrale améliorera leur santé et leur sécurité personnelles et favorisera la santé et la sécurité des autres jockeys et des chevaux de course.

-Bulletin d‹information no 68 – Protocole à suivre en cas de commotion cérébrale : Mise en place d’une règle fondée sur des normes

  1. Modification aux règles sur la stimulation des chevaux Standardbred | Entrée en vigueur le 3 juin 2019

La CAJO a modifié les règles sur les courses de chevaux Standardbred et la Directive en matière de politique no 5‑2009 : Lignes directrices sur les pénalités pour avoir stimulé de façon inappropriée un cheval dans une course de chevaux de race Standardbred, limitant la stimulation dans les courses de chevaux de race Standardbred à une « action du poignet » acceptable seulement. De plus, une nouvelle disposition a été ajoutée aux lignes directrices sur les pénalités, prescrivant une amende minimale pour toute infraction commise pendant une course dont la bourse est de 100 000 $ ou plus et fournissant une orientation sur la durée recommandée des suspensions de conduite, calculée en fonction de la bourse totale pour la course. La modification aux règles est entrée en vigueur à l’hippodrome Mohawk de Woodbine le 3 juin 2019 et sera mise en œuvre progressivement dans tous les hippodromes pour chevaux de race Standardbred de l’Ontario.

ØBulletin d’information no 71 – Modification aux règles sur la stimulation des chevaux Standardbred

La CAJO continue d’explorer des initiatives qui contribueront à assurer le respect des normes les plus strictes en matière de santé et de sécurité des chevaux et des humains et de responsabilisation dans l’industrie des courses de chevaux de l’Ontario. Cette démarche comprend un examen des normes internationales afin de relever des pratiques exemplaires de l’industrie ailleurs dans le monde pour guider l’élaboration de modifications futures aux règles, être au fait d’occasions d’apprentissage pour les titulaires de licence et développer un regard global sur la santé des cavaliers et des chevaux tout au long de leur carrière.

La CAJO reconnaît que pour créer des réformes efficaces, il faut une combinaison d’études fondées sur des données probantes et de réformes réglementaires, de sensibilisation et d’autonomisation de l’industrie ainsi que de rétroaction et de participation continues avec l’industrie des courses de chevaux. La poursuite de ces objectifs et le respect de ces engagements supposent un effort continu et suivront une évolution progressive qui produira des résultats positifs à long terme.

Secteur d’activité: 

Cette page était-elle utile?

Aidez-nous à améliorer le site Web de la CAJO en répondant à ce sondage.