FICHE DE RENSEIGNEMENTS PRÉPARÉE PAR LA COMMISSION DES ALCOOLS ET DES JEUX DE L’ONTARIO

Bien que les réactions individuelles à l’alcool, au cannabis ou à d’autres drogues puissent varier, les gens ont tendance à présenter certains signes lorsqu’ils deviennent intoxiqués. Cette fiche de conseils décrit certains des signes qui indiquent que votre client peut commencer à montrer des signes d’intoxication par l’alcool, le cannabis, d’autres substances ou une combinaison de ces éléments.

Les clients doivent être surveillés attentivement, car ces signes peuvent apparaître dans n’importe quel ordre ou être réunis, selon la personne. Il est important de noter qu’en vertu de la Loi de 2017 favorisant un Ontario sans fumée, il est illégal pour une personne de fumer du tabac ou du cannabis ou de vapoter dans des lieux publics ou de travail fermés et dans tout autre endroit désigné comme un lieu sans fumée et sans vapotage, ce qui inclut les établissements détenant un permis de la CAJO.

Volume de la voix inapproprié

Les personnes en état d’ivresse utilisent souvent  un ton de voix inapproprié à la situation. Elles crient quand ce n’est pas nécessaire ou chuchotent alors que ce qu’elles disent n’est pas un secret. Leur voix peut passer de faible à forte (ou vice versa) sans qu’aucune raison donne à penser qu’un changement de volume est nécessaire.

Perte de motricité fine

Les personnes en état d’ivresse ont souvent de la difficulté à exécuter des tâches nécessitant une motricité fine précise. Elles peuvent manier maladroitement des articles de tous les jours comme les journaux ou les téléphones cellulaires ou avoir de la difficulté à ramasser de la monnaie. Au fur et à mesure que leur coordination diminue, les gens se trompent aussi sur les distances.

Ils peuvent avoir des problèmes avec leur perception de la profondeur.

Cadence de la parole

Les personnes en état d’ivresse peuvent changer le rythme de leur parole, alterner entre un débit rapide et un débit lent ou parler soit lentement soit rapidement.

Diminution de la vigilance

Les personnes en état d’ivresse peuvent mettre plus de temps à répondre aux questions ou à réagir aux événements. Il se peut qu’elles ne puissent comprendre ou prêter attention à ce que vous dites. Elles peuvent facilement s’embrouiller et vous obliger à répéter des questions ou des demandes simples avant de répondre.

Transpiration abondante

Les personnes en état d’ivresse peuvent transpirer plus que la normale compte tenu de la température, des conditions ambiantes ou de la situation.

Yeux rouges

Remarquez si les yeux d’un client sont injectés de sang à quelque degré que ce soit. Les personnes intoxiquées par le cannabis peuvent également présenter des tremblements des paupières ou avoir les pupilles dilatées.

Perte de motricité globale

L’alcool, le cannabis et d’autres substances altèrent également la coordination motrice globale. Les clients peuvent avoir de la difficulté à se tenir debout ou à marcher en ligne droite.

Ils peuvent avoir un retard dans leur réaction ou dans leur compréhension, tituber, faire des faux pas ou trébucher, peut-être heurter d’autres personnes ou des meubles. Pour compenser, ils peuvent tendre les mains sur les côtés pour se soutenir ou maintenir leur équilibre.

Mauvaise prononciation, discours empâté

L’alcool, le cannabis et d’autres substances peuvent avoir pour effet de détendre les muscles, y compris ceux de la bouche, ce qui rend difficile la communication claire et distincte. Un client intoxiqué peut commettre une seule erreur lorsqu’il parle – trébucher à répétition sur un mot – ou mêler plusieurs mots.

Respiration visiblement superficielle

Voyez‑vous une différence marquée entre votre respiration et celle d’un client ? Une personne intoxiquée peut respirer beaucoup plus lentement ou avoir le souffle court; sa respiration peut aussi être faible, peu d’air étant inspiré ou expiré.

Fatigue

L’alcool et le cannabis sont des dépresseurs. À mesure qu’un client devient intoxiqué,il peut montrer des signes de fatigue ou de somnolence. Ses yeux peuvent être lourds ou fermés, ou son regard peut être placide ou fixe.

STRATÉGIES POUR TRAITER AVEC LES CLIENTS EN ÉTAT D’ÉBRIÉTÉ

Voici quelques stratégies pour traiter avec les clients qui montrent des signes d’ivresse :

  1. Signe initial
    • Surveillez le client pour voir si d’autres signes se manifestent (un seul signe n’est pas nécessairement lié à l’ivresse).
    • Offrez-lui de la nourriture, de l’eau ou des boissons à faible teneur en alcool pour ralentir la consommation d’alcool.
  2. Quelques signes d’ivresse
    • Continuez de surveiller attentivement le client.
    • Offrez ou servez-lui de la nourriture, de l’eau ou des boissons à faible teneur en alcool ou sans alcool pour ralentir la consommation d’alcool.
  3. Plusieurs signes d’ivresse
    • Cessez de servir de l’alcool à ce client; ne lui en servez en aucune circonstance.
    • Utilisez des techniques de « gestion de l’intoxication » pour réduire les risques de blessures et de dommages. Par exemple, assurez-vous que le client dispose d’un moyen de transport sûr pour rentrer chez lui. Si nécessaire, appelez la police.
    • N’oubliez pas que vous avez l’obligation légale, à titre de titulaire de permis, de ne pas permettre l’ivresse, le jeu illicite ou une conduite désordonnée dans le lieu visé par le permis ou dans les aires voisines dont vous avez le contrôle exclusif (par. 43 (1) du Règl. de l’Ont. 746/21 pris en vertu de la Loi de 2019 sur les permis d’alcool et la réglementation des alcools).

 

PRÉVENTION DE L’IVRESSE

Ces stratégies peuvent vous aider à réduire le risque qu’un client ne devienne en état d’ivresse dans votre établissement :

Offrir des boissons alternatives

Offrez activement une grande variété de boissons sans alcool ou à faible teneur en alcool à vos clients. Faites en sorte que vos clients sachent que vous tenez de tels produits. Annoncez‑les sur vos menus ou des chevalets sur les tables. Favorisez les options de boissons alternatives en les proposant à des prix concurrentiels par rapport aux produits alcoolisés réguliers.

Créez d’intéressants « mocktails » sans alcool. Des noms exotiques et des ingrédients frais rendront ces produits attrayants pour vos clients.

Offrir de la nourriture

Servir de la nourriture est l’une des façons de réduire le risque que vos clients deviennent intoxiqués par l’alcool. Non seulement les aliments retardent l’absorption de l’alcool dans le sang, mais les clients boivent moins vite lorsqu’ils mangent en même temps. Offrez des hors-d’œuvre gratuits ou à bas prix aux clients qui se présentent après le travail.

Ces personnes peuvent courir un risque particulièrement élevé de se trouver en état d’ivresse, parce qu’elles sont susceptibles d’avoir l’estomac vide. Essayez une promotion « l’heure de la bouffe » avec deux collations pour le prix d’une. Montrez à vos serveurs comment promouvoir la nourriture et récompensez ceux qui augmentent leurs ventes de nourriture.

Converser et évaluer

Bavardez avec vos clients avant de prendre leur commande. Demandez-leur s’ils ont mangé. Semblent-ils avoir pris un verre ailleurs ou consommé du cannabis avant d’arriver à votre établissement? Il vous incombe, à titre de titulaire de permis, de ne pas permettre l’ivresse dans le lieu visé par votre permis.   Vous devez décider si vous servirez un verre au client, puis surveiller l’apparition de signes d’ivresse.

N’attirez pas les ennuis

Montrez aux portiers à reconnaître les signes d’intoxication et dites-leur de refuser l’accès à quiconque semble en état d’intoxication.

Politique interne

Rédigez, affichez et appliquez une politique interne sur l’intoxication. De plus, il incombe au titulaire de permis de s’assurer que toutes les personnes qui participent à la vente, au service, à l’échantillonnage ou à la livraison d’alcool ou qui prennent les commandes pour la vente de boissons alcoolisées détiennent un certificat valide (non expiré) attestant qu’elles ont suivi avec succès un cours de formation approuvé par le conseil d’administration de la CAJO (c.-à-d. Smart Serve). Cette exigence s’applique aussi aux gestionnaires, au personnel de sécurité embauché par le titulaire de permis et aux employés qui manipulent les produits alcoolisés. Smart Serve est le seul programme approuvé de formation sur les boissons alcoolisées en Ontario.

Pour de plus amples renseignements sur les exigences relatives à la formation, vous pouvez consulter la page Formation pour la vente, le service et la livraison responsables d’alcool sur le site Web de la CAJO, à www.agco.ca/fr

Pour en savoir plus, appelez le Service à la clientèle de la CAJO au 416 326-8700 ou au 1 800 522-2876 (sans frais en Ontario), ou visitez notre site Web au www.agco.ca/fr.

Cette page était-elle utile?

Aidez-nous à améliorer le site Web de la CAJO en répondant à ce sondage.