Mercredi, mai 20, 2020

Le gouvernement de l’Ontario a annoncé son intention de lever l’ordonnance d’urgence provinciale sur les courses de chevaux, à compter du 19 mai 2020.

Afin de préparer le retour aux courses, la Commission des alcools et des jeux de l’Ontario (CAJO) examine activement les règles de l’Ontario en matière de courses de chevaux afin de s’assurer que des mesures responsables sont prises pour aider à contenir la propagation de la COVID-19.

Nos responsables des courses ont également travaillé avec un certain nombre d’intervenants du secteur, notamment des gestionnaires d’hippodromes, des associations de professionnels du cheval, des vétérinaires et des organismes de paris, afin de recueillir des commentaires et de répondre aux préoccupations liées au retour des courses.

À la suite de ces discussions, et conformément à l’article 2 de la Loi de 2015 sur les licences de courses de chevaux aux Règles sur les courses, le registrateur modifiera temporairement un certain nombre de règles afin de tenir compte du retour aux courses et d’alléger le fardeau administratif du secteur, tout en assurant le bien-être des athlètes équins et humains et des autres participants aux courses. La CAJO suivra de près les impacts de ces modifications temporaires afin de déterminer la durée d’application de ces mesures et de s’assurer qu’elles atteignent les résultats souhaités. La CAJO fera preuve de souplesse au cas où l’une des mesures identifiées nécessiterait une nouvelle modification afin de préserver la santé et la sécurité des participants aux courses de chevaux et des chevaux de course.

En plus des règles décrites ci-dessous qui concernent principalement les activités précédant les courses, la CAJO continuera à travailler pour publier des changements supplémentaires qui concernent les activités de course dans les semaines à venir.

Modifications des Règles de 2018 sur les courses de chevaux standardbred :

Règles d’admissibilité et de qualification des chevaux :

Résumé des changements :

Une modification a été apportée pour réduire le nombre de chevaux requis pour se qualifier. Tout cheval qui possède une ligne sans réserve entre le 1er février et le 19 mars 2020 ne sera pas tenu de se qualifier lors de la reprise des courses, à condition que le cheval participe aux courses dans les 60 premiers jours suivant la reprise des courses. Pendant que la règle temporaire est en vigueur, le nombre de jours pendant lesquels un cheval doit avoir une ligne sans réserve pour être inscrit aux courses passera de 45 jours francs à 60 jours francs. De plus, un cheval peut perdre son allure en entrant ou sortant d’une épreuve de qualification tout en participant à une réunion prolongée, à condition que son départ précédent ait été effectué sur une ligne sans réserve dans un délai de 60 jours francs.

À titre d’exemple, et pour plus de clarté :

  • Tout cheval qui était en course et admissible aux courses pendant cette période sera admissible à la reprise des courses, à condition qu’il s’inscrive dans les 60 jours francs à compter du 5 juin (peut être inscrit jusqu’au 4 août inclus).
  • Tout cheval qui figurait sur la liste des juges pour la performance lors de la fermeture des courses le 20 mars restera sur la liste des juges et devra se qualifier.
  • Tout cheval qui figurait sur la liste des juges pour les pertes d’allure (hors qualification) lors de l’arrêt des courses et qui a une ligne sans réserve de qualification avant cette pause entre le 1er février et le 19 mars 2020 sera retiré de la liste des juges à l’avenir et sera admissible aux courses selon la nouvelle règle.
  • Tout cheval qui figurait sur la liste des juges pendant deux pertes d’allure consécutives doit se qualifier.

Pour les courses comportant des sommes ajoutées, les trois dernières lignes seront utilisées pour un cheval, qu’elles aient eu lieu entre le 1er février et le 19 mars 2020 ou lors de la reprise des courses, pour autant que ce soit dans les 60 premiers jours de course.

À titre d’exemple, et pour plus de clarté :

Inscription le ou avant le 4 août 2020 :

  • Les trois dernières lignes au tableau seront utilisées pour déterminer si un cheval est admissible à une course comportant des sommes ajoutées, que la ligne se soit produite entre le 1er février et le 19 mars 2020, ou jusqu’à la date actuelle où le cheval est inscrit.

Inscription après le 4 août 2020 :

  • Les trois dernières lignes au tableau dans les 60 jours francs suivant la date de déclaration seront utilisées pour déterminer si un cheval est admissible à une course comportant des sommes ajoutées.

Règles concernées :

11.01.02(f) Un cheval ne doit pas être admissible à l’inscription d’une course d’un hippodrome, à moins que, Au maximum 45 jours francs avant l’heure de fermeture des inscriptions du 1er février au 19 mars 2020, le cheval ait bénéficié d’une ligne de performance antérieure au tableau sans réserve lors d’une course comportant une bourse, d’une course de qualification ou d’une course de formation tenue durant une réunion prolongée.

12.03 Un cheval qui ne présente pas de ligne au tableau à l’allure choisie lors des six derniers départs ou qui ne présente pas de ligne au tableau au cours des 45 soixante (60) derniers jours francs doit participer à une course de qualification.

11.02.01 Si un cheval respecte les conditions de la règle 11.01.01, il sera considéré comme qualifié et admissible à être inscrit aux courses d’un événement comportant des sommes ajoutées, pourvu que l’une de ses trois dernières lignes au tableau soit une ligne sans réserve lors d’une course comportant une bourse, d’une course de qualification ou d’une course-école, au maximum quarante-cinq (45) soixante (60) jours francs avant la fermeture des inscriptions, et son temps individuel dans cette ligne sans réserve au tableau respecte les normes suivantes quant à l’âge et à la longueur de la piste où il a couru ou s’est qualifié, après que les juges aient accordé les décharges appropriées compte tenu des conditions de la piste ce jour-là.

Dates de préférence pour les qualifications :

Les associations auront le pouvoir discrétionnaire d’attribuer une préférence dans les courses de qualification pour les chevaux qui n’ont pas de ligne sans réserve au tableau entre le 1er février et le 19 mars 2020, sauf si les juges en décident autrement, conformément à la règle 17.10 (h).

Règle concernée :

17.10 Les partants et les personnes admissibles pour les épreuves de nuit sont tirés au sort parmi les chevaux dûment déclarés au départ, sauf dans les cas suivants :

  1. La première préférence sera accordée à un cheval qui est hébergé dans une écurie au Canada le jour du tirage et qui demeure au Canada jusqu’à ce que la course soit disputée
  2. La deuxième préférence sera accordée en fonction du
  3. dernier départ prévu d’un cheval dans une course avec bourse, autre que les courses désignées comme courses-écoles, à l’allure pour laquelle il est déclaré.

Les associations ont toute latitude pour donner la préférence aux chevaux qui n’ont pas de ligne sans réserve depuis le 1er février 2020.

Pertes d’allure :
 

Le registrateur renonce à la règle 12.09, de sorte qu’un cheval qui perd son allure durant ou sortant d’une épreuve de qualification peut se déclarer dans n’importe quel type de course ou d’épreuve. Dans les cas où un cheval perd son allure dans deux courses consécutives, il sera toujours tenu de se qualifier.

Règle concernée :
 

12.09 Un cheval qui perd son allure lors d’une course de qualification, d’une course matinée ou d’une course-école doit à nouveau se qualifier, à moins que la perte d’allure n’ait été causée par un bris d’équipement ou par une interférence, ou à moins que le cheval ne soit inscrit à un événement de l’Ontario Sires Stakes ou à toute autre course comportant des sommes ajoutées.

Postes critique pour la sécurité :

Le 13 mars 2020, la CAJO a publié un avis à l’industrie annonçant l’arrêt temporaire des tests d’alcoolémie en raison de la COVID-19. Cet avis restera en vigueur et la règle 36.01 continuera d’être levée jusqu’à ce que les restrictions soient levées.

Règle concernée :

36.01 Il est interdit à un titulaire de permis occupant un poste critique pour la sécurité de […] : (d) accomplir les tâches d’un poste critique pour la sécurité dans une installation titulaire d’une licence avec un taux d’alcoolémie égal ou supérieur à 0,02.

Bien-être des chevaux :

La CAJO surveillera de près le bien-être des chevaux pour s’assurer qu’il n’y a pas de conséquences involontaires associées à la levée des exigences de qualification, et des pénalités continueront à s’appliquer à tout entraîneur qui fait courir un cheval inapte, à la discrétion des officiels des courses.

À cette fin, les amendements ci-dessus ne visent pas à modifier l’article 26.13 : Un entraîneur ne doit pas placer un cheval au départ ou permettre à un cheval sous sa garde de participer aux courses s’il sait ou si, en faisant preuve d’une attention raisonnable, il vient à prendre conscience ou a des raisons de croire que le cheval n’est pas en bonne condition physique pour courir. Lorsqu’un entraîneur croit qu’un cheval n’est pas en bonne condition physique pour courir, la responsabilité lui incombe de faire examiner son cheval par un vétérinaire, de demander au vétérinaire d’attester que son cheval n’est pas apte à courir et de présenter cette certification au vétérinaire de la Commission ou au vétérinaire officiel.

Modifications des Règles sur les courses de chevaux thoroughbred et Quarter Horse :

Entraînements :

À la suite de commentaires des intervenants, il n’y aura pas de changement aux entraînements chronométrés des chevaux thoroughbred pour le moment.

Poids des jockeys :

La limite de surpoids sera temporairement augmentée de cinq (5) à huit (8) livres pour les jockeys.

Règles concernées :

TB 8.04.02 La limite de la surcharge que les chevaux sont autorisés à porter est de huit (8) livres cinq livres, mais une décharge peut être ignorée avec l’autorisation des commissaires pour se conformer à cette règle. (Voir la règle 8.10). Cependant, un propriétaire ou son représentant peut, en l’absence de décharges suffisantes, demander un poids supplémentaire de 5 livres. Les commissaires peuvent accéder à une telle demande s’ils estiment qu’elle est dans l’intérêt supérieur des courses.

QH 8.04.02 Tous les chevaux participants aux courses de quarter horse doivent transporter de 120 lb à 130 lb, inclusivement. Un décharge limitée à huit (8) lb 5 lb (huit cinq livres) est permise. Tous les jockeys doivent déclarer leur poids avant la première course sur n’importe quelle carte de course et doivent courir à ce poids pour toutes les courses à cette date. Le poids mentionné ci-dessus doit être affiché bien en vue devant le public avant l’ouverture des paris mutuels pour toute course à laquelle participe un jockey.

Alcootests :

Le 13 mars 2020, la CAJO a publié un avis à l’industrie annonçant l’arrêt temporaire des tests d’alcoolémie en raison de la COVID-19. Cet avis restera en vigueur et la règle 15.24.04 continuera d’être levée jusqu’à ce que les restrictions soient levées.

Règle concernée :
 

15.24.04 Tous les cavaliers doivent fournir un échantillon pour l’analyse d’haleine au plus tard une heure avant l’heure de départ de leur première monture. Sur demande, et à la discrétion des commissaires, l’exigence en matière de test d’une heure peut être réduite.

Bien-être des chevaux :

La CAJO surveillera de près le bien-être des chevaux pendant cette période, et des sanctions seront appliquées à tout entraîneur qui fait courir un cheval inapte, à la discrétion de l’officiel des courses.

À cette fin, les modifications ci-dessus n’auront pas d’incidence sur l’article 29.04 : Un entraîneur est responsable de l’état d’un cheval entraîné par lui et le fait qu’un entraîneur inscrive sciemment un cheval inapte constitue une infraction aux règles. Le fait qu’un entraîneur fasse courir un cheval avec un équipement défectueux, usé ou dangereux constitue également une infraction.

 

Cette page était-elle utile?

Aidez-nous à améliorer le site Web de la CAJO en répondant à ce sondage.